Georges Castera est né en 1936 à Port-au-Prince (Haiti). Il commence à écrire très jeune, notamment dans la presse locale.

Il voyage en Europe à partir de 1956 : en Espagne et en France. Il s’intéresse au climat révolutionnaire qu’il y règne et s’inscrit dans la mouvance surréaliste et marxiste. Il s’intéresse au théâtre, et participe à la formation d’une troupe, Kouidor. Toujours militant de gauche, il s’investit dans l’organisation politique de la communauté haïtienne de New York.

En 1986, Il rentre à Port-au-Prince après la chute de Duvalier, où il aide à la formation littéraire des jeunes haïtiens par des interventions et des lectures publiques ; il est l’un des membres fondateurs de l’Association des écrivains haïtiens.


  • Le trou du souffleur