Bai Hua est né en 1956 à Chongqing. Après avoir été diplômé en 1982 du département d’anglais de l’institut des langues étrangères de Canton, il entre en 1986 en classe de doctorants à l’université du Sichuan pour y faire des recherches sur les grands courants de pensée dans les littératures occidentales des XIXe et XXe siècles. Il abandonne les études l’année suivante et enseigne l’anglais à Nankin. En 1992, il démissionne de son poste et s’installe à Chengdu pour se consacrer à l’écriture. A partir de 2004, il reprend du service dans des universités de Chengdu. Il s’est mis à écrire de la poésie en 1978, après une lecture de Baudelaire (« Le balcon »). Il a été très influencé par Liang Zongdai. Il est venu en France en 1997 dans le cadre de la Biennale des Poètes en Val-de-Marne. Il fait partie de ceux que la critique chinoise appelle « Poètes de la troisième génération ». Selon lui, « un bon poème doit pour un tiers faire preuve de créativité et pour le reste s’appuyer sur al tradition ».